Partagez | 
 

 Teagan Fowth ▬ Finish

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Admin

avatar
I am
Messages : 4
Date d'inscription : 24/05/2015


MessageSujet: Teagan Fowth ▬ Finish   Lun 25 Mai - 0:17





Teagan Fowth "Une citation qui tue"


Mon identité...

¤ Date & lieu de Naissance : 9 juin, Londres.
¤ Âge : Physiquement, 19 ans, officieusement beaucoup plus.
¤ Nationalité : Anglaise.
¤ Sexe: Féminin.
¤ Race : Shinigami.
¤ Métier : Faucheur.
¤ Faux : Serfouette.
¤ Particularité : Tout son être.









Mon Histoire...


           
Il était une fois


Il est dur de ne pas pouvoir être soi-même. Il l’est peut-être encore plus de ne pas convenir aux attentes des êtres aimés.

Issu d’une famille nombreuse, Teagan vit le jour au début d’un mois de juin. Une vie paisible s’annonçait pour lui, ou serait-il plus juste de dire, pour elle. Après avoir enfanté cinq garçons, la mère de famille ne pouvait être qu’heureuse d’enfin avoir une fille. Elle s’était promis de la chérir, de la couver, de prendre soin d’elle. Un bel avenir se traçait pour le nouveau-né. Si seulement tout avait pu s’y tenir. Dès son plus jeune âge, Teagan sembla avoir une certaine aversion envers les quelques robes que sa mère arrivait à lui offrir, ne roulant pas spécialement sur l’or. Ce n’était pas pratique pour aller courir dans les bois. Ca grattait. C’était lourd, et on lui disait constamment d’y faire attention. Tout ce que voulait l’enfant, c’était pouvoir aller jouer avec ses grands-frères, et tout simplement, faire comme eux. Ils étaient ses modèles. Mais visiblement, ce n’était pas au goût de tout le monde. Sa mère la surveillait beaucoup plus que les autres, et ne cessait de la rappeler à l’ordre, lui disant de rentrer, et essayait de lui inculquer la couture, ou encore la cuisine. Chose complètement inintéressante aux yeux de la jeune fille. Si elle voulait manger, elle devait d’abord apprendre à capturer du gibier, elle ne voyait pas plus logique que ça.

Sa mère laissa couler la plupart du temps les remarques, et les multiples ronchonnements de sa fille tant aimée. Certaine que cela lui passerait avec le temps. Ses frères finiraient bien par quitter la maison avant elle. Et elle ne tarderait sans doute pas à prendre conscience de sa vie future. Ce qu’elle ne savait pas, c’était qu’elle se mettait son doigt dans l’œil. Et bien profond. Teagan ne démordait pas. Elle continuait d’imiter ses frères, et n’hésitait plus à feindre de ne pas entendre sa mère pour continuer de les suivre, et éviter de devoir rentrer. Prétextant un manque d’argent, et vouloir faire des économies, la jeune fille ne mettait plus que les anciens habits de ses frères, les robes étant devenues trop petites. Elle se mit alors à changer sa manière de parler. L’air de rien, de jour en jour, elle transformait tous les pronoms lorsqu’il s’agissait de sa personne. Faire partie de la gente masculine n’était plus seulement une envie pour elle. Mais tout simplement un besoin. Au fond, elle en était sûre, elle était un homme, point final.

Et elle finit par s’en persuader elle-même. Ignorant les remarques que ses proches pouvaient lui faire, elle fit de son mieux pour ne plus rien laisser paraître de sa féminité. Que ce soit dans son comportement, ou dans son physique. Il se sentait beaucoup mieux comme ça. Et se serait sans doute très bien senti  si seulement sa mère ne culpabilisait pas tous les soirs, se demandant ce qu’elle avait bien pu faire, ce qu’elle avait pu rater. Teagan essaya un soir de la raisonner. Après tout, tous ses fils l’aimaient. Et lui, l’adorait. Il s’était attendu à ce que cela la console. Mais il n’obtint que l’effet inverse. Un long silence s’installa, durant lequel elle le fixa, sans aucune émotion, avant de s’énerver. Non pas comme elle avait l’habitude de faire lorsqu’il désobéissait. C’était bien plus fort que tout ce qu’elle avait pu laisser entrevoir. Et elle ne tarda pas à s’énerver contre le plus jeune, demandant quand il prendrait enfin en compte qui il était. Qui elle était.

S’en fut trop pour Teagan, qui préféra quitter la maison. Fuir ses paroles, fuir la vérité. Il avait eu, et avait encore du mal à ne pas faire attention à son genre. A s’acharner à dire qu’il était un homme, et à le faire croire aux autres. Et il en avait surtout marre qu’on lui reproche d’être ce qu’il voulait, d’être celui qu’il avait toujours voulu être. Il avait toujours été de nature positive, mais ce jour-là, il ne trouvait pas la moindre once de positivité nulle part. Il avait longuement erré dans les rues de Londres. Sans doute un peu trop longtemps. Il faisait déjà extrêmement noir, et la fréquentation laissait à désirer. Il essaya de se faire oublier le plus possible. En vain. Un badaud vint quand même l’accoster, et vu l’odeur, il ne devait avoir bu un verre de trop, tout simplement pour lui dire, en rigolant à moitié, que ce n’était pas une heure à laquelle les jeunes filles devaient se balader.

Ce fut sans doute la goutte d’eau qui fit déborder le vase. Ce fut au tour de Teagan de fulminer, et d’exploser en face de l’inconnu, se mettant à hurler des débuts de phrases parfaitement incompréhensibles. Et s’en alla plus loin. Bien décidé à ne pas rentrer de suite. Il en avait juste marre. Marre de devoir se prendre la  tête pour quelque chose d’aussi stupide. Il voulait juste avoir la paix. Et ce qui ensuivit cette pensée ne dura que quelques instants. Il l’avait entendue, la carriole qui arrivait, à grande vitesse. Il s’était machinalement mis sur le côté. Mais une idée traversa son esprit. La paix. Il pouvait l’avoir, elle était à portée de main. A quelques pas. Sans hésiter, il se mit au milieu des pavés, avec de la chance, on ne le verrait même pas. Et même, il était désormais trop près pour que les chevaux puissent se bouger. Il eut juste le temps de fermer les yeux, avant de se retrouver à terre, entendant un bruit sinistre venant de son bras. Il n’eut pas vraiment le temps ni les moyens de se demander ce qu’il pouvait avoir, et il s’en fichait pas mal. Il n’était plus qu’à moitié conscient, mais il ne pouvait s’empêcher de sourire malgré la douleur qui l’envahissait de plus en plus.  Il serait enfin libre. Libre de tout. Peu importait ce qu’il adviendrait désormais.

Son sourire faiblissant, toujours à terre, il s’apprêta à fermer les yeux, avant de se rendre compte qu’il y avait quelqu’un d’autre. Non. Il ne voulait pas qu’on essaye de le sauver. Qu’on le laisse tout simplement mourir. Cependant, le nouveau venu eu un comportement…plus qu’étrange. Il n’essaya pas de le sauver. Non. Il se contenta de lui planter ce qui semblait être une sorte de fourche. En soupirant. Teagan ne savait pas ce qui le choquait le plus. Les manières de la personne, ou le fait qu’il n’ait pas spécialement mal.

« ▬ Vous pourriez au moins mourir à une heure décente. Tout ne tourne pas autour de vous, vous n’êtes pas la Reine d’Angle… »

« ▬…Le roi. »

Il avait du mal à articuler, et encore plus à se concentrer, mais il ne lâcherait pas. Il ne voulait pas lâcher. A aucun moment. On ne daignait déjà pas le laisser mourir en paix, et en plus on venait le rebassiner avec cette histoire ?

« ▬ Hm ? »

Son interlocuteur sembla enfin prêter attention à celui qui lui faisait face, haussant vaguement un sourcil visiblement partagé entre la curiosité, l’étonnement et l’agacement.

« ▬ Si…j’avais un…titre, ce…serait…Roi. »

Nouveau blanc. Où le jeune n’entendit que sa respiration, de plus en plus bruyante, et ayant un rythme de moins en moins normal. Il entendit vaguement un bruit de page que l’on tournait, n’arrivant plus à distinguer ce qui l’entourait.

« ▬ Mh…Teagan Fowth, né le neuf juin blah blah blah… sexe : féminin »

D’un coup sec, son interlocuteur sembla refermer son livre, une pointe d’ironie aussi grosse qu’un mamouth pointant dans sa voix. Teagan ne savait pas d’où il sortait ses informations, ni comment il pouvait bien le connaître, mais il s’en fichait, une nouvelle fois. Il ne lui donnerait pas raison.

« ▬ C…est…Faux ! »

« ▬ Non, il est bel et bien marqué que vous êtes une… »

« ▬ Je…vous…fais des remarques…sur vos…chaussettes dépareillées…peut-… »

Il aurait peut-être mieux fait de garder sa salive afin d’avoir des derniers mots un peu plus gratifiants. Mais il n’avait pas calculé son coup. Incapable de dire quoique ce soit de plus, il lâcha une sorte de grognement, laissant ses yeux se fermer, alors qu’il entendait vaguement un rire à ses côtés.

« ▬ J’suis pas certain qu’ils apprécieront ta répartie, mais au moins, on aura peut-être enfin de l’animation. »

Teagan ne prit même pas la peine de réfléchir. Il n’en avait plus la force. Sombrer, se laisser sombrer était tout ce qu’il y avait désormais à faire. Mais il n’eut pas très longtemps la tranquillité dont il avait espéré. Il y avait du bruit à côté de lui. Beaucoup de bruit. Et alors que tout maux l’avait quitté, il avait l’impression désormais d’avoir des courbatures. Et il arrivait à ouvrir les yeux. Il ne voyait rien, mais il savait les ouvrir.

Tant bien que mal, il essaya de se relever, et tâtonnant un peu partout finit par y arriver. Au moins, il était assis. Et quelques secondes plus tard, une masse informe passa devant lui, semblant lui tendre quelque chose, qu’il prit docilement. Des lunettes. Il les plaça sur son nez, et fut plutôt surpris de voir qu’il distinguait désormais tout correctement. Après tout, il n’en avait jamais eu besoin.  Regardant autour de lui, il remarqua plusieurs personnes, qui semblaient toutes pressés, avant de voir…une fourche. La fourche qu’on lui avait enfoncée sans précédent. Il la reconnaitrait entre mille. Et son détenteur parlait à une femme. Qui semblait prendre note de tout ce qu’il disait.

Il n’avait pas l’intention d’aller voir ce qu’ils faisaient, jusqu’au moment où il entendit son nom. Bon. Ca le concernait directement, alors pourquoi ne pas aller voir ? Se frayant un chemin jusque-là, il ne tarda pas à se retrouver à leurs côtés. Mais ils ne firent pas plus que ça attention à lui. Jusqu’au moment où ce qui semblait être une secrétaire ne demande le sexe de l’intéressé. Pourquoi donc toujours cette question ? Pourquoi devoir à chaque fois s’acharner à remuer le couteau dans la plaie ? Et puis où était-il d’ailleurs, à l’hôpital ? Il ne semblait plus avoir grand-chose, alors qu’il avait été salement amoché.

« ▬… Masculin. »

Le type a la fourche, un léger sourire au coin des lèvres lui lança un regard plus amusé qu’autre chose, alors que son interlocutrice ne relevait même pas les yeux de son papier, se contentant d’écrire. Et à part rendre son sourire à l’inconnu, Teagan ne put pas faire grand-chose. Il lui était reconnaissant, très reconnaissant, même s’il se doutait bien que le plus âgé ne le faisait certainement pas par gentillesse. Peu lui importait l’endroit où il avait atterrit, il était désormais ce qu’il voulait. Ou en tout cas officiellement.

Il ne tarda pas à savoir ce qui l’attendait, et même ce qu’il était devenu. Ce qu’il pensait n’être que légende se révélait être réel. Et beaucoup plus amusant aussi que ce que sa vie humaine lui réservait. Certes, il devrait s’occuper de la mort d’autres personnes, mais au moins, il serait utile. Et ferait tout pour l’être le plus possible. D’apprenti Shinigami, il finit par réussir son examen, peut-être pas avec brio, mais assez pour pouvoir obtenir sa Faux et sa propre paire de lunettes. Sans doute sa plus grande fierté. Cette deuxième vie lui convient en tout cas bien mieux que la première, n’ayant plus à affronter toutes ses phrases, personne ne le forçant à être ce qu’il ne veut pas.  

Mon Physique

           
Don't need a mirror

‘Ça, c’est moi. On dirait que je viens de sortir de l’adolescence, on pourrait très bien me confondre avec un Hobbit dégénéré portant une serpillère ou des algues sur la tête, au choix. Et oh, j’allais oublier, j’aime me trimballer partout avec une serfouette en main pour dissuader quiconque de me faire quoi que ce soit. Et pour faucher les âmes, je vous assure, c’est marrant, vous devriez essayer vous aussi.’ En gros, c’est comme ça que Teagan se perçoit, et il n’est pas très loin de la réalité pour tout dire. Mais allons un peu plus en profondeur, tout en essayant d’être objectif. Bon ce n’est pas du tout gagné mais ne déclarons pas la défaite trop vite.

Lorsqu’on l’aperçoit, il y a deux choses qui peuvent vous frapper. Déjà sa taille, et ensuite ses cheveux. Commençons donc par le premier des deux. Atteignant à grande peine le mètre cinquante-trois –Cinquante-cinq d’après lui, mais bon il doit certainement se mettre sur la pointe des pieds quand il se mesure- il est certain que pour aller le trouver dans une foule, ce n’est pas la chose la plus aisée. Nooon, il ne complexe absolument pas sur sa taille. Juste un peu. Mais c’est qu’il commence à en avoir marre d’attraper des torticolis en fin de journée, faute de trop lever la tête pour pouvoir regarder son interlocuteur dans les yeux, c’est compréhensible, non ? Donc. Si à la Dispatch vous voyez une pile de dossier avancer toute seule, ne vous étonnez pas, c’est que c’est certainement Teagan qui la porte, malheureusement les papiers n’ont pas encore appris à marcher, même si ce serait nettement plus facile pour tout le monde. …Sauf s’ils s’amusaient à partir alors qu’on est en train d’écrire dessus. Oui bon, on commence à peine à divaguer, laissons de côté la paperasse et ses jambes inexistantes.

Attaquons-nous donc maintenant à la coiffure du Shinigami. Si vous ne le remarquez pas à cause de sa taille, vous le remarquerez grâce à ses cheveux vert. Siiii, bien sûr c’est tout à fait naturel ! –Comment ça je ne suis pas convaincant ?- D’accord. Il y avait peut-être bien un petit pot de teinture qui est passé par là. Voir…pas qu’un seul en fait .Quoiqu’il en soit, laissons la teinture où elle est, ses cheveux sont courts à l’avant, mis à part deux mèches, et deviennent de plus en plus long à l’arrière. Jusqu’à lui arriver aux épaules, donnant la légère impression qu’il s’est fait deux couettes. Chose très peu probable, il hait s’attacher les cheveux, même s’ils le gêne dans son travail. Ondulés, il est aussi courant de les voir partir un peu dans tous les sens, étant donné qu’il ne s’amuse pas non plus à se recoiffer toutes les deux minutes.

Ceci dit, cette couleur particulière s’accorde parfaitement bien avec ses yeux. Ses yeux qui, tout comme bon Shinigami qui se respecte, sont à double iris, virant du jaune au vert. Regard particulier que les Humains trouveront sans doute bizarre, alors que les Dieux de la Mort le trouveront plus que banal et que les Démons et Anges…peuvent trouver pratique dans un sens pour la simple raison que au moins, un Shinigami c’est assez facile à repérer grâce à ça et à son odeur. Et non je n’insinue pas qu’ils puent, ‘faut pas me faire dire ce que j’ai pas dit. Ou écrit dans ce cas-ci.

Une nouvelle fois, comme tous les Shinigamis Teagan porte une odeur de Mort sur lui. Parfum trop subtil pour les Humains mais on ne peut plus parlant pour les autres. Il lui est impossible de s’en débarrasser, après tout, il n’arrête quasiment pas de faucher des âmes. Bon, tant que l’on est dans tout ce que les Faucheurs possèdent, parlons de ses lunettes. Ses précieuses lunettes sans lesquelles Teagan ne pourrait pas aller très loin. Qu’il arrive à faire cinq mètres sans se prendre quelque chose ni tomber, et vous pouvez lui offrir un prix. Myopie est son amie. Ses verres sont…Trapézoïdales aux coins ovales –je sais c’est plus rectangulaire mais je m’exprime comme je peux.-, et la monture ne passe que sur le bas des dits verres. Une monture rouge foncée. Bordeaux même.

Passons à son visage. Il a les traits…Efféminés, c’est le cas de le dire. A vrai dire, tout porterait pour le trahir, et montrer à tout le monde qu’il –ou elle- fait partie de la gente féminine, si seulement le Shinigami avait des formes et si sa voix…n’était pas un poil trop grave pour appartenir à une femme. Quoique maintenant vous allez me dire qu’elle est un poil trop haut pour un homme. Non vraiment, quand on le voit dans l’ensemble il est impossible de se décider sur le fait qu’il soit un homme ou une femme. Mais demandez-lui, il ne vous mangera pas et rigolera en vous assurant qu’il fait partie de la gente masculine.

Bon ne nous attardons pas de trop sur le reste, ce qui se trouve sous la zone de l’équateur, basta, désolé de vous décevoir, et passons directement à son habillement. Ou à son uniforme de travail quoi. Alors, vu sa taille, il a été incapable –et trop feignant d’accord- de trouver une chemise blanche à sa taille –Non mais il allait pas non plus se trimballer dans les rayons enfant non plus.- Conclusion, le col est beaucoup trop grand pour lui et …le reste aussi. Mais vu qu’il la rentre dans son pantalon lui cela ne se voit pas de ce côté-là. Sinon, la bonne vieille veste de costume noire, qui elle aussi est trop grande, donnant encore plus l’impression qu’il est petit, le pantalon noir classique avec une ceinture noire elle aussi à laquelle il s’est amusé à rajouter plusieurs trous, des chaussettes noires – on s’en balance je sais.- et de gants noirs eux aussi. La seule chose qui diffère des autres est sa cravate. Il n’y avait pas de réglementation là-dessus alors la sienne est bordeaux. Tout comme ses lunettes en fait. Que dire d’autres ? Oh, il porte des boucles d’oreilles, discrète cependant, et si vous lui demandez il dira certainement que c’est une erreur d’enfance.

Il possède aussi un ‘collier’ une espèce de lacet/fil/machindanscegenre/ noir autour du cou. Oui quand il porte sa cravate cela ne se voit pas très bien mais tant pis. Quant à ses habits en dehors des heures de travail … Il fait dans l’original, même on pourrait affirmer qu’il fait ses courses dans le rayon enfant vu les lapins et autres motifs tout aussi évolués qui se trouvent sur ses habits.




Mon caractère

           
Bleh.

Comme qui dirait ‘l’habit ne fait pas le moine’, alors essayons d’abord de comprendre ce qui se passe dans la tête du Shinigami après s’être attaqué à son physique. Cela vous apprendra à juger quelqu’un superficiellement tiens. Bon. Commençons. La première chose que l’on peut apercevoir chez Teagan, c’est qu’il s’agit…D’une vraie pile électrique. Vas-y que je te pique un sprint avec mes dossiers entre les mains –D’ailleurs tu ferais mieux de bouger si tu tiens à ta vie, ou si tu tiens tout simplement à ne pas te prendre une quelconque pile de papier aussi-, que je sautille tout autour de toi sans raison particulière, que je te donne mal à la tête à force de bouger tout le temps, etc, etc. Vous voyez le genre de personne.

Un autre point est que le Dieu de la Mort est toujours positif. Même en pleine guerre, en venant de perdre un bras, le Shinigami serait encore capable de déclarer que le monde il est beau, il est tout rose, qu’il suffira juste d’attendre que le nom des ennemis soit inscrit sur la Liste pour pouvoir les faucher. Parce que oui, Teagan respecte le règlement, mais c’est un autre point que nous aborderons plus tard, revenons-on à nos Death Scythe. Il est presque inutile de vouloir faire déprimer cette personne, vous vous arracheriez tous les cheveux avant d’y arriver, je vous l’assure. Bon, dans un sens c’est très bien, mais dans un autre, trop de positif, tue le positif et il n’est pas étonnant que vous ayez des envies de meurtres de temps à autre en restant trop longtemps près du Shinigami.

Oh, quelque chose de très important à savoir, mais qui cependant ne transparait jamais extérieurement. Teagan a comme qui dirait un trouble de la personnalité. Non nous ne parlons pas de schizophrénie ici –Ca c’est encore différent du moins pour mon simple esprit donc si ce n’est pas le cas prt-. Simplement qu’il déteste le fait d’être une femme. (Aha. Cette phrase ne veut pratiquement rien dire.) D’ailleurs, le Dieu de la Mort parle toujours de lui au masculin, pense au masculin, et se fait passer pour quelqu’un de la gente masculine. Chose qui peut paraître très troublante lorsqu’on le voit du premier coup d’œil. Enfin. Ne vous étonnez donc pas de voir ’il’ tout au long de cette présentation, faisons-lui plaisir.

Nous disions donc – Parce que je être plusieurs dans ma tête. Tout comme chez lui.- un peu plus haut, qu’il respectait le règlement. Malgré son comportement qui ressemble un peu à celui de quelqu’un qui aurait pris trop de boisson énergétique d’un coup, aller briser une des règles serait la dernière chose qu’elle ferait. De son point de vue, c’est tout bonnement impensable de le faire. Un Shinigami se doit de les suivre, point final. Maintenant, ce n’était pas non plus comme s’il leur vouait un culte. Il se contente de les accomplir du mieux qu’il le peut, tout simplement.

Tout comme son travail. Même si une nouvelle fois c’est peut-être dur à croire la première fois que vous voyez cette espèce de chose courte sur patte foncer à côté de vous et surgir sans crier gare, Teagan tiens à ce que ce qu’il accomplit soit correct. Jamais il ne viendrait à l’idée de rendre quelque chose de bâclé ou en retard. Bon d’accord, de temps à autre il a hésité à le faire parce que la paperasse à partir d’un moment ça lui passe par-dessus la tête, mais il ne l’a encore jamais mis en pratique. Maintenant, il est certain qu’il sera beaucoup plus heureux si on lui annonce qu’il doit aller sur le terrain que si on lui donne de nouveaux dossiers à remplir.

En plus, tuer ne le dérange pas tant que cela. Pas du tout même en fait. Cependant, il a bien conscience de ce que la vie peut représenter, et si les Dieux de la Mort n’étaient pas immortels, ( A moins de se prendre un très méchant coup –J’utilise des tournures de phrases digne d’un enfant de trois ans si je veux non mais.- ou d’être touché par les Epines de la Mort, ces immortels ne sont pas…mortels. Aha. Vous ne l’auriez jamais deviné) il est certain que Teagan aurait la crainte de voir s’approcher à grand pas la mort sur lui. Et dans ce cas-là, il serait peut-être un peu plus compatissant envers ses ‘victimes’. Sauf que ce n’est pas le cas.

Bon passons à quelque chose d’un peu plus joyeux, pour vous en tout cas, le Shinigami est altruiste, il n’hésite pas à se mettre au service des autres –De ses collègues en tout cas- dans la mesure du possible, et en regardant si on n’est pas en train de la prendre pour la bonne poire de service. Oui aider les personnes dans le besoin d’accord, mais il ne faut pas abuser non plus, tout à ses limites. Même sa bonne humeur. Même si c’est extrêmement rare, il lui arrive de péter un câble, et dans ses cas-là…Préparer l’abri antiatomique ou n’ayez pas la merveilleuse idée de rester à côté de lui. C’est juste un conseil d’ami, maintenant je dis ça, je dis rien.

Bref, tout ça pour dire qu’une pile électrique est capable d’avoir un cœur, d’être positive, d’aider les gens, et d’essayer de mettre de l’ambiance. …Tout le monde n’apprécie peut-être pas son humour en fin de compte, mais le Dieu de la mort n’en a que faire, les autres peuvent penser tout ce qu’ils veulent, il s’en contre-fiche. Après tout, ce qui compte au final c’est ce que lui pense de lui-même, et personne ne pourra arriver à le changer. Ou du moins à faire d’énorme changement. Ce n’est pas du jour au lendemain que Teagan arrêtera de courir un peu partout dans la Dispatch au plus grand agacement de certain, ni qu’il s’amusera à rendre ses dossiers trois mois après la date prévue. Ni qu’on arrivera à le faire déprimer, ou à le persuader que ce qu’il accomplit comme travail est mal, et qu’on arrivera à l’en dégoûter. Si vous y arrivez, promis je vous offrirai quelque chose. –Je ne sais pas encore quoi mais je promets que ce sera très glorieux.



Derrière l'écran...


¤ Un Pseudo? Serfouette. Comme vous voulez en fait. Je laisse Aloïs m’en donner un.
¤ Ton Âge?  Vieille baleine. Ca vous conviendra.
¤ Comment es-tu venu ici? Oh je ne sais pas. Il paraît que mon rang est Fonda. ( Je fais des rimes.)
¤ Des impressions, un mot? SERFOUEEEEEEEEEEEEETTE. (Sérieusement, meilleur mot de l’année.)
¤ L'Avatar? Gumiya ▬ Vocaloid
¤ Le code? Okay par moi-même. Jaloux ?

©never-utopia

_________________
Teagan
Teagan signature2

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kuroshitsujinewsoul.forumactif.be
 
Teagan Fowth ▬ Finish
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Heartbreaker version girl [Finish]
» [Finish] Because I love you ... Athens [Caly' & Alecto]
» you here to finish me off, sweetheart ?
» ...and you finish off as an orgasm. ▽ (camel)
» Melodie. (FINISH 1oo%)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji New Soul :: London Time :: Présentations :: Fiches en cours-